Debrifing du confinement (pour les francophones)

Au bout de ce semestre, sans précédent dans l’histoire médicale mondiale, je souhaite recueillir un état d’opinion spontané. Je serais ravie de vous lire et à partir d’ici, engager un débat qui ne devrait pas en rester là. J’attends vos commentaires, illustrés, cathartiques, videz votre sac. Je préfère, après plusieurs artciles en espagnol, poser tout ceci sous forme de questions, parce que s’il y a eu un déficit de quelque chose, au cours de ce délirium tremens c’est bien de personnes se posant des questions. 

teresitadussart@gmail.com

• Depuis la déclaration de la crise sanitaire, un grand autodafé a été organisé de livres de droit dans les sociétés réputées les plus démocratiques. Quelles-ont été pour vous, les mesures les plus disruptives, les plus notoirement anti constitutionnelle, imposées sous prétexte de « protéger », dans une acception maximaliste du principe de précaution ?

• Votre gouvernement vous a-t-il semblé capable de distinguer entre principe de précaution (blocage par anticipation) et gestion de risque (analyse, mise en perspective de facteurs, pondération hiérarchisation, organisation) ?

• Le niveau d’intervention des exécutifs, a-t-il eu dans votre pays un niveau d’influence dans le cadre du déploiement de l’effort, soit scientifique, soit médical, en facilitant, empêchant, ou conditionnant la qualité épistémologique ?

• Craignez-vous le risque de contamination aux bactéries multirésistantes (staphylocoques, streptocoque, tuberculose, etc.), lié au port du masque ?  Avez-vous observé un niveau d’information portant sur ce sujet, dans votre pays ?

• En Argentine, le gouvernement a eu recours au travers d’un Décret à l’imposition d’un article du Code Pénal, l’article 205, assimilant toute personne qui contagierait un troisième, à un empoisonneur. Dans votre pays, quels ont été les dispositions que vous qualifieriez de plus aberrantes ?

• Avez-vous observé dans votre région, une augmentation du crime organisé, profitant de l’état de commotion nationale ? Si oui lequel ? Sous quelle forme ?

• La rébellion aux oukases émis par l’Exécutif, aux cours des différentes phases de confinement, est-elle licite ?

• Nous approchons les neuf milliards d’habitants. Un enfant naît, pour chaque personne soufflant ses 80 bougies, dans plusieurs pays de l’OCDE. La densité démographique, associée au vieillissement global, nous garantit de plus en plus de crises sanitaires. A cela il faut ajouter l’obésité de millions de personnes, liée à une mauvaise culture alimentaire. Dans ce contexte, d’autres confinements autoritaires prendront prétexte du précédent de 2020. Vous semble-t-il important de procéder à un Plus Jamais Ça ?

• Que feriez-vous face à l’imposition d’un passeport sanitaire ?

• Vous-êtes sentis davantage plongé dans une dystopie sanitaire ou dans une dictature classique ?

• Y aurait-il lieu de réflechir à la cinétique de la peur face aux pandémies, dans les effets d’annonce?

• L’intelligence artificielle a-t-elle joué un rôle apaisant (home office, Tik Tok, Netflix, Zoom, autres) voire de pouvoir d’ignition ?



Categorías:Uncategorized

Deja un comentario

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.

error: Content is protected !!
A %d blogueros les gusta esto: